• Mise à disposition du dossier concernant la modification simplifiée n°2 du Plan Local d’Urbanisme (PLU)

    Une mise à disposition du dossier concernant la modification simplifiée n°2 du Plan Local d’Urbanisme (PLU) débutera le mercredi 17 janvier et se terminera le lundi 19 février 2018 inclus.

    Cette procédure permettra d’apporter des évolutions à l’orientation d’aménagement et de programmation du Square Bènes.

    Le dossier et le registre seront mis à disposition à l’Hôtel de Ville aux jours et heures habituelles d’ouverture du public, soit du lundi au jeudi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30 et le vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.

    Vous pouvez consulter le dossier de la modification simplifiée n°2 du PLU via le lien vers le site internet de la Métropole Nice Côte d’Azur :

    http://www.nicecotedazur.org/habitat-urbanisme/les-procédures-d-évolution-des-documents-d-urbanisme/avis-de-mise-à-disposition

  • Fermeture de l’Espace Gaby Ferrer à compter du 15 janvier 2018

    Square Bènes : Début de la construction de l'école !
    Nous réalisons un projet d'aménagement ambitieux et qualitatif sur ce secteur avec la construction d'une nouvelle école maternelle et d'une crèche de 20 berceaux pour remplacer des équipements qui sont devenus vétustes. Nous créons également une trentaine de places de stationnement nécessaires à la vie de notre centre-ville et de nos commerces ainsi que des espaces publics de qualité pour votre bien être au quotidien.

    Fermeture de l’Espace Gaby Ferrer à compter du 15 janvier 2018
    Cette fermeture est destinée à permettre le démarrage des travaux de l’équipement de petite enfance.

  • SOLIDARITE La 29e opération "Pièces Jaunes" a débuté

    Pour la deuxième consécutive, le Petit Nicolas, célèbre écolier, crée par René Goscinny et mis en images par Jean-Jacques Sempé, a été choisi comme parrain de l'opération "Pièces jaunes", dont le coup d'envoi a été donné à Marseille le 10 janvier 2018. Celle-ci fait appel, jusqu'au 17 février, à la générosité des Français pour améliorer le séjour des enfants et adolescents hospitalisés.

    La tirelire 2018 sera distribuée dans toute la France à 2 570 000 exemplaires. En plus des bureaux de Poste, les Français seront invités à les remplir dans les boulangeries, les hôpitaux, les magasins Carrefour, les boutiques SFR...

    L'opération, organisée chaque année par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a permis de financer 8 610 projets à ce jour.

    Pour faire un don : retirer une tirelire dans l’un des 17 000 bureaux de Poste et la rapporter avant le 17 février ; faire un don de 5 euros par SMS au 92 111 ; faire un don sur www.piecesjaunes.fr ; envoyer un chèque à l’ordre de Pièces jaunes,13, rue Scipion 75005 Paris.

  • Fondation du Patrimoine

    Reconnue d'utilité publique, la Fondation du Patrimoine a pour mission la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine de proximité, public ou privé. La fondation s'adresse maintenant également aux propriétaires privés, dont le bien bâti, non protégé au titre des monuments hsitoriques, présente un intérêt patrimonial. Grâce au label de la Fondation, ces propriétaires peuvent obtenir une aide financière de l'Etat pour les travaux de restauration ainsi qu'une déduction fiscale.

    Fichier attachéTaille
    PDF icon dossier-de-demande-de-label-2017-pdf.pdf539.58 Ko
  • Tous Eco-citoyens !

    Durant la période d'été, voici le moment de faire un point à propos de la récolte et du tri des déchets :

     

    Collecte des ordures ménagères

    Les sacs-poubelles doivent être obligatoirement jetés dans les containers avant le ramassage des déchets.

    Rappel horraire : lundi, mercredi, jeudi, vendredi et dimanche ( à partir de 20h).

     

    • Restes alimentaires;
    • Pots de yaourt et de crème fraîche;
    • Sacs et film plastique;
    • Barquettes en polystyrène.

     

    Collecte sélective des emballages ménagers

    Les emballages ménagers doivent être jetés dans les containers jaunes.

    Rappel horaire : mardi (à partir de 20h).

     

    • Bouteilles et flacons en plastique (produits alimentaires, d'entretien, ou d'hygiène);
    • Briques alimentaires;
    • Boîtes de conserve, canettes, aérosols, bidons de sirop;
    • Boîtes et suremballages en carton;
    • Cartons à pizza et emballages fast-food.

     

    Le verre

    Les bouteilles pots et bocaux en verre doivent être jetés dans les containers verts qui se situent près de chez vous.

     

    Les papiers (sans film plastique)

    Les papiers doivent être jetés dans les containers bleus qui se situent près de chez vous.

    • Journaux et magazines;
    • Prospectus et publicités;
    • Catalogues et annuaires;
    • Courriers, impressions, lettres et photocopies;
    • Enveloppes et cahiers.

     

    Collecte des encombrants (mobilier domestique, appareils électroménagers...) sur rendez-vous et gratuite pour les particuliers :

    Vous pouvez les apporter à la déchetterie la plus proche de chez vous. N'oubliez pas que vous pouvez également contacter Allo Mairies au 3906.

     

    Les déchets verts

    Les déchets verts peuvent être déposés à la déchetterie ou bien, vous pouvez faire appel à un professionnel.

     

     

    Les déchetteries les plus proches : Plus d'informations ici

     

    Fichier attachéTaille
    PDF icon infos_prat_guide_tri.pdf4.61 Mo
    PDF icon saint_laurent_du_var_francais.pdf1.76 Mo
  • Vigilance sécheresse : Débroussailler, un impératif !

    Afin d’endiguer tous risques de propagation d’incendie sur la commune et les collectivités voisines comme nous avons pu le constater avec tristesse sur la commune de Castagniers dont 120 hectares ont été brûlés, le département des Alpes-Maritimes est soumis à une réglementation très rigoureuse, prévoyant le débroussaillement des massifs forestiers sensibles et de toutes zones exposées. S’il convient de prolonger cette action tout au long de l’année, il faut s’y consacrer encore davantage en période estivale, particulièrement propice aux feux de forêts.

    Pour ce faire, le débroussaillement doit pouvoir être effectué sur une certaine distance selon le niveau de sensibilité des massifs forestiers, qui dépend de l’altitude. Sont jugés sensibles les massifs inférieurs à 600 mètres d’altitude. Ainsi, le maintien en état débroussaillé intervient d’une part aux abords d’installations et infrastructures de toute nature, sur une profondeur de 50 mètres, éventuellement portée à 100 mètres si prescriptions particulières. Les zones urbaines sont aussi concernées et obéissent aux mêmes obligations, qu’elles soient délimitées ou non par le plan local d’urbanisme en vigueur. Le débroussaillement se fait d’autre part aux abords des voies privées, sur une profondeur variable de 2 à 10 mètres en fonction là encore du degré d’exposition au danger.

    L’opération se poursuit ensuite sous les lignes électriques, de basse, moyenne ou haute tension. Les végétaux situés à proximité immédiate des lignes ou des poteaux doivent être élagués sur une distance d’au moins 5 mètres. Pour les lignes basse tension à fils nus, il faut prévoir de débroussailler de 10 à 20 mètres autour des installations électriques, au regard des risques plus ou moins élevés que présente la zone concernée.

    Le débroussaillement s’accomplit de la même façon à hauteur des voies linéaires, routières ou ferroviaires. Les bandes latérales et largeurs à élaguer de part et d’autre des voies, qu’elles soient ouvertes à la circulation publique ou non, sont fixées par l’autorité administrative compétente de l’Etat, à qui il revient d’en assurer le financement avec les collectivités territoriales notamment. Concernant les chemins de fer, les propriétaires d’infrastructures ferroviaires sont chargés de débroussailler à leurs frais, une surface de 7 à 20 mètres depuis le bord extérieur de la voie ferrée.

    Depuis fin mai et jusqu’à fin juin, la ville de Saint-Laurent-du-Var fait appel à l’entreprise CLM Environnement, pour un coût de près de 29 000 euros, afin d'intervenir sur l’ensemble des zones soumises à l’obligation de débroussaillement. La ville de Saint-Laurent-Var "a fait le job" comme on dit familièrement sur l'espace public lui appartenant.

    Cet impératif incombe bien sûr tout autant aux communes qu’aux responsables des installations et des terrains situés à moins de 200 mètres des massifs forestiers. Si ces derniers sont dans l’incapacité avérée de débroussailler leurs propriétés, la municipalité est en mesure de prendre le relais.

    Si des sanctions sont prévues en cas de non-application de ces mesures, eu égard aux préjudices causés, il faut surtout considérer cette règlementation comme essentielle pour empêcher la propagation des feux de forêts, souvent lourds de conséquences. Il en va de la protection des personnes, des biens, des constructions et milieux naturels.

    Parallèlement, Georges-François Leclerc, préfet des Alpes-Maritimes, a placé les Alpes-Maritimes en situation de vigilance sécheresse. Malgré une recharge automnale satisfaisante, le département subit un déficit pluviométrique de plus de 30 % sur la frange littorale avec une baisse des débits des cours d’eau, associée à des températures élevées. Les prévisions météorologiques semblent confirmer la poursuite de ce temps chaud et sec, dans un contexte d’augmentation des prélèvements. Dans ce cadre, le risque d'une aggravation de la situation de sécheresse dans le courant de l’été ne peut être exclu. C’est pourquoi un arrêté de situation de vigilance sécheresse a été pris (voir la pièce jointe).

Pages

Top